Noël des animaux : Portes ouvertes de la SPA à Paris

le noel des animaux de la spa 2016

C’est en plein cœur de Paris, place de la République, que des centaines de chiens et chats seront proposés à l’adoption le week-end des 10 et 11 décembre par la SPA à l’occasion du Noël des animaux.

Et comme le dit Natacha Harry, la présidente de la SPA : « Il ne faut pas se tromper, ce n’est pas une occasion donnée aux familles d’offrir un animal en cadeau. C’est au contraire l’occasion d’offrir comme cadeau un nouveau foyer à un animal ».

 

En attendant voici le témoignage d’Esther, 7 ans, qui a récemment adopté un chaton.

Depuis combien de temps voulais-tu un chat ?
Esther : Depuis très, très longtemps, depuis cent ans.

Comment s’appelle-t-il ?
Esther : Poussière

Pourquoi ce nom ?
Esther : Car quand il est arrivé à la maison, il s’est caché derrière les meubles et il y avait plein de poussière.

Où l’as-tu trouvé ?
Esther : Je l’ai trouvé en bas de mon immeuble, sur le parking. Il était tout bébé. C’est lui qui m’a choisi, il est venu vers moi.

Est-ce que tu lui fais des câlins ?
Esther : Oui, et je joue avec lui. C’est mon meilleur ami, je l’aime de tout mon cœur.

Est-ce que tu l’as emmené chez le vétérinaire ?
Esther : oui il a été chez le docteur.

Dort-il avec toi ?
Esther : oui mais seulement au début de la nuit, après il part.

Est-ce que tu lui parles ?
Esther : oui je lui dis tous mes secrets

Si comme Esther et ses parents vous souhaitez offrir un foyer à une petite boule de poil, le rendez-vous est pris pour écrire une belle histoire de Noël.

 

Poussière le chaton

Technologies : Quand les animaux deviennent « connectés »

animaux connectés
Vous ne vous déplacez pas sans votre montre connectée ? Votre animal a lui aussi déjà son collier connecté GPS depuis quelques temps ? Vous pouvez ainsi le localiser et vérifier s’il fait assez d’activité physique. Aujourd’hui les nouvelles technologies vont encore plus loin grâce à des objets connectés au service des animaux et de leurs maîtres.

Des technologies connectées pour partir en vacances sereinement

Les animaux sont très sensibles et lors de la séparation avec leur maître, il n’est pas rare qu’il ressente un sentiment d’abandon. Notamment, les chiens qui peuvent devenir anxieux et ainsi adopter un comportement inhabituel. Même si les chats, eux, acceptent mieux la séparation de par leur caractère indépendant, il arrive très souvent que les matous fassent la tête à leurs maîtres à leur retour.

Petchatz est un boitier qui se connecte via le Wi-Fi à une application smartphone compatible IOS et Android. Équipé d’une caméra, d’un micro et d’un haut-parleur les propriétaires d’animaux pourront voir, entendre et…interagir avec leurs protégés.
Distribution de friandises à distance, diffusion d’odeurs apaisantes : tout est possible, du moment que l’animal se sente bien. Le PawCall, accessoire en supplément, permet même d’appeler son maître, grâce à un bouton au sol qui clignote.

Kittyo est Le distributeur de croquettes à distance. Ludique, il est doté d’un rayon laser.

Les animaux ont désormais leur compagnon : PetBot. Ce petit robot est une alternative plus accueillante aux dispositifs déjà existants.

Une maison connectée…pour chien

Cette invention vient d’un constat d’un maître de chien : laisser son chien seul à l’extérieur d’un magasin même pour quelques minutes, peut être très anxiogène pour l’animal. Chelsea Brownridge a donc imaginé une maison qui « protège » le chien : la Dog Parker. Stabilisateur de température, système d’UV pour tuer bactéries et virus et webcam, système de verrou avec enclenchement à distance via son smartphone, rien n’est trop beau pour Rex.
Pour trouver l’une de ces maisons, il suffit de se géolocaliser via l’application et de la réserver 15 minutes à l’avance.

dogparker

Le tabagisme passif tue aussi les animaux

le tabagisme passif tue aussi les animaux
Le saviez-vous? L’arrêt du tabac est non seulement une délivrance pour vous mais aussi pour votre animal de compagnie. Votre animal subit le tabagisme passif, si si !
Et en fumant près de lui, votre boule de poil risque comme vous de développer une maladie.

Mardi 1er Novembre a débuté le « Moi(s) sans tabac« , challenge lancé par le ministère de la santé. Bien sûr ce grand défi, importé d’outre-Manche, est primordial pour la santé tant la liste des maladies liées à l’addiction au tabac est longue… Et que dire de l’impact financier que représente cette addiction.

De « vrais » risques pour votre animal

En subissant le tabagisme passif, les animaux inhalent la fumée et avalent ses toxiques présents sur leur pelage, ce qui représente un risque de contracter une pathologie. Notamment, ils peuvent développer un cancer de la cavité nasale mais aussi des allergies cutanées.

Une plus grande vulnérabilité au tabagisme passif

De plus, les animaux sont plus sensibles au tabagisme passif que l’homme car ils ont une fréquence respiratoire plus élevée. Ainsi il assimile encore plus rapidement et en plus grande quantité le monoxyde de carbone.
Les maladies sont plus rapidement visibles chez l’animal. En quelques années seulement, l’animal peut avoir des difficultés respiratoires, de la toux, des allergies de la peau, des pertes d’appétit…

Alors si vous ne le faites pas pour votre santé ou votre portefeuille, pensez à arrêter de fumer au moins pour la santé de votre compagnon.

51% des français préfèrent leurs animaux à leurs amis

chien et mainOn le savait, les français adorent leurs animaux mais là, c’est officiel ! 51% des français préfèrent leurs animaux à leurs amis.

Une étude édifiante

Ce chiffre, on le doit à une enquête réalisée à la demande d’Assuropoil, une compagnie d’assurance santé pour chiens et chats. Et ceci va pour sure vous rassurer par rapport à votre comportement que vous jugiez excessif vis à vis de votre animal de compagnie.
Cette étude, intitulée « La complicité des Français avec leurs chiens et leurs chats », a été réalisée à la mi-septembre auprès d’un échantillon de 1.048 possesseurs de chiens et/ou chats, issu d’un échantillon de 2221 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Ce constat est encore plus surprenant quand on apprend que 30% des parents sont plus heureux de retrouver leur animal que leurs enfants le soir.

Les animaux de compagnie, membres du foyer

L’animal est un super confident : en effet 97% des personnes interrogées lui parlent de tout et de rien et même de soucis plus profonds. Et pour 43% des sondés, leur animal est un réel soutien dans leur vie personnelle.
25% des personnes, principalement des femmes, avouent passer plus de temps avec leur animal qu’avec leur conjoint.
« C’est un réconfort énorme et ils trouveraient leur vie bien triste sans leur chien ou chat ».
L’animal de compagnie est même considéré aujourd’hui comme un membre de la famille à part entière.
À la question « Quelles réactions auriez-vous si votre futur conjoint n’acceptait pas votre animal de compagnie ? », 40% affirment que ce serait incompatible avec une vie de couple épanouie.

Une étude qui déculpabilise

Ces chiffres permettent de mieux comprendre le montant des dépenses des français pour leur animal de compagnie. En effet, elles s’élèvent à plus de 4 milliards d’euros par an. 40% des français gâtent leur compagnon à quatre pattes à Noël ou pour son anniversaire. Si vous vous retrouvez dans ce sondage, déculpabilisez-vous, vous n’êtes pas seuls.

Buzz My Pet, l’application pour retrouver son animal

buzz my petQuand on perd son animal de compagnie, le réflexe est de coller des affichettes dans la rue. Mais 21ème siècle oblige, cette méthode est désormais quelque peu dépassée. Aujourd’hui, une application fait le même boulot en mieux…
L’application Buzz My Pet, fière de son réseau de près de 30 000 membres permet de retrouver son compagnon à quatre pattes. Elle se télécharge gratuitement, puis ensuite il est nécessaire d’indiquer les caractéristiques précises de son animal avec photo. Lors d’une disparition, le propriétaire lance l’alerte sur l’application. L’alerte est aussitôt envoyée aux membres à proximité. À l’origine de cette idée se trouve Thibault Valès, producteur de télévision, qui a perdu sa chienne il y a deux ans. Depuis son lancement en juin dernier, l’application a permis de retrouver 400 animaux.

Doggy Ball Selfie, pour des portaits qui ont du chien

doggy ball selfie
Vous tentez depuis des mois de capturer avec votre smartphone le selfie parfait avec votre compagnon à quatre pattes.

Mais ce dernier n’est pas très réceptif et rien n’y fait, vous n’arrivez pas ! Voici le gadget qui va vous sauver…

Cet accessoire est une balle sur un support plastique qui se clippe sur son mobile. Ainsi l’animal sera captivé par la balle et offrira une belle expression pour la photo.

Vous pouvez le trouvez sur wanimo.com ou sur le site officiel Pooch Selfie.

Déjections canines, attention à l’amende !

chien aux toilettes

Aujourd’hui, le sujet n’est pas très glamour mais tout bon propriétaire de chien se doit d’être averti : les déjections canines peuvent vous coûter cher !

Ce que vous risquez

Si vous ne ramassez pas les crottes de votre compagnon, vous risquez de devoir payer une amende. En effet depuis le 1er juillet 2008, une crotte non ramassée peut vous coûter jusqu’à 250€, à condition d’être pris en flagrant délit.

Les dispositions anti déjections canines

Beaucoup de municipalités mettent des distributeurs de sacs à déjections canines à disposition. Si ce n’est pas le cas dans votre ville, prévoyez votre propre matériel.
Si vous n’avez pas peur du ridicule, il existe même des dispositifs ramasse crotte « extrêmes ». Il s’agit du Pootrap (le piège à caca). Cette invention américaine est constituée d’un harnais que l’on place autour du corps du chien et d’un sac en plastique ajusté et maintenu sous la queue pour récupérer la crotte du chien.

Les chiffres

Les 200 000 chiens parisiens produiraient plus de 10 tonnes de crottes par jour.
Plus de 70% des français estiment que les nuisances canines viennent du manque d’informations sur les droits et devoirs des propriétaires.
D’une manière générale les nuisances sont associées au manque de civisme des propriétaires de chiens.

La technologie pour éviter les crottes

Vous n’allez pas le croire mais pourtant c’est bel et bien véridique ! Pour éviter les crottes de chien, une application existe. Elle s’appelle bye bye crottoir et est téléchargeable gratuitement. Photographiez les crottes sur votre chemin, elles seront géolocalisées et ajoutées à la carte de votre ville. D’autre part, en utilisant cette application, vous pourrez éviter les mauvaises « surprises ». Épatant, non ?

On vous aura prévenu le sujet n’est pas très poétique mais 100% pratique car tous les propriétaires de chiens sont confrontés à ces problèmes tous les jours.
Alors, à tous les propriétaires de chiens, pour être civiques, sortez équipés !

Le Tour laser, un jeu pour rendre dingue votre chat

le tour laser pour chat

Découvrez le Tour laser grâce à la chaine YouTube La Fabrique DIY, un joujou pour rendre dingue votre chat et lui donner la migraine.

Vous l’avez sans doute remarqué, les chats adorent « chasser » les tâches de lumière provoquées par le soleil. Et si un jouet permettait de reproduire ces « tâches » et qu’en plus celles-ci bougeaient ? Votre chat serait sans doute ravi quoique complètement maboule.

Un jouet Hi-Tech pour chat

Ce jouet change des joujoux habituels de votre matou. En effet, on est loin de la balle qui fait « pouic » ou de la souris en chiffon. Ce « Tour laser pour chat » est un gadget étonnant mais surtout brillant sortant de l’imagination de la chaîne YouTube de tutoriels La Fabrique DIY. À l’heure de la robotique, les chats ont aussi droit de profiter des progrès technologiques.

Son fonctionnement

Ce laser fonctionne grâce à un microcontrôleur Arduino qui contient le script dans le boîtier. Celui-ci créée un programme qui ordonne à deux servomoteurs assemblés pour former un bras articulé de se mouvoir ainsi qu’au laser fixé sur lui. Fixez-le au mur, enclenchez-le, le laser va balayer l’espace à 360° pour le plus grand bonheur de votre chat.
Pour les codeurs, le code est disponible sur Github.
Attention tout de même aux crises d’épilepsie pour votre compagnon.

Les chiens guides d’aveugles de l’ouest

logo-acgao

©photo Joëlle Dollé
©photo Joëlle Dollé

À l’occasion de la 5e Semaine du chien guide d’aveugle qui s’est déroulée du 18 au 25 septembre dernier, focus sur l’ACGAO, une association incontournable.

L’ACGAO (l’Association des Chiens Guides d’Aveugles de l’Ouest) est une des 9 associations régionales affiliées à la FFAC (Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles).

L’histoire de l’ACGAO en bref

Créée en 1975 au sein de la SPA d’Angers par les membres du Lions Club. 1 an plus tard, le réseau des familles d’accueil voit le jour.
Au début des années 80, l’association achète un terrain à la Ville d’Angers pour 1 franc symbolique et est reconnue d’utilité publique. L’association s’étend à d’autres départements. En 1997, l’association obtient le prix « cristal » de la transparence de l’information financière. En 2014, le 650ème chien guide est remis à son maitre.

L’ACGAO, une mission multiple

« Élever et éduquer des chiens guides afin de les remettre gratuitement aux personnes aveugles ou malvoyantes qui en font la demande ; se rapprocher des personnes déficientes visuelles, les informer, les encourager à faire un essai, les préparer à faire équipe…Se réjouir avec eux et leurs familles du chemin parcouru et de leur nouvelle autonomie… »

L’ACGAO en chiffres

Près de 100% du financement provient de dons privés et de legs. 48 salariés travaillent au sein de l’association. Près de 700 chiens guides ont été remis gratuitement à des personnes déficientes visuelles depuis 1975.

Les missions de la famille d’accueil

Maillon indispensable de la chaine éducative du chiot guide, la famille d’accueil se doit d’être très disponible et d’être à proximité d’un des 3 centres d’éducation (Angers, Pont-Scorff, Nantes).
Elle apprend au chiot les rudiments d’un bon chien de compagnie, le sociabilise dans différents types d’environnements, lui apporte l’équilibre nécessaire à son développement physique et psychique. Il est aussi primordial de participer aux cours collectifs et aux suivis individuels avec l’équipe de pré-éducation. Toutes les familles d’accueil sont bénévoles.

Alors si l’aventure en tant que famille d’accueil vous tente et que vous êtes proche des centres d’éducation, n’hésitez pas ! Vous participerez à une aventure humaine et rendrez des chiens et des maitres heureux.
Pour tout savoir, rendez-vous sur le site de l’association.

Les animaux pensent, c’est prouvé !

livre

Aujourd’hui, parlons éthologie grâce au nouveau livre de Frans de Waal intitulé « Sommes-nous trop bêtes pour comprendre l’intelligence des animaux » disponible le 5 octobre.

Car, oui ! Les animaux pensent et nous allons vous donner quelques pistes en suivant la pensée du psychologue et primatologue mondialement reconnu. Ce livre est surprenant, car il nous amène à revoir tout ce nous croyions savoir sur l’intelligence animale.

L’intelligence humaine est une variation de l’intelligence animale

Le cerveau est certes plus puissant que celui du singe, mais il n’est pas différent. C’est juste, d’après sa propre comparaison : « un ordinateur plus puissant ».
D’après lui, même si le langage est une capacité propre à l’homme, les animaux sont capables de communiquer. Beaucoup d’animaux sont très forts pour résoudre des problèmes complexes sans parler.
L’intelligence universelle n’existe pas : chaque espèce à ses propres spécialisations.

La relation à l’animal a changé

La protection animale, les lois en faveur du respect des animaux sont des indicateurs que les êtres humains ouvrent les yeux. Malheureusement, les animaux de ferme, estimés à des milliards, restent invisibles. Une prise de conscience est nécessaire.

Ayumu, un chimpanzé mâle, champion de la mémoire

En 2006, au Japon, Ayumu a réussi à battre les champions humains de la mémoire lors d’exercices particulièrement périlleux.

La domestication

On pourrait croire que la domestication amplifie l’intelligence mais ce n’est pas tout à fait le cas. En effet, la relation avec les humains est améliorée mais vu que les animaux domestiques n’ont plus besoin de chercher leur nourriture, la taille du cerveau diminue et donc l’intelligence.

Les animaux pensent… et sont des humanistes

D’après des études sur plusieurs espèces, il est prouvé que les animaux sont empathiques. On peut alors se demander ce qu’il reste aux humains. De plus les cerveaux des mammifères sont tellement semblables qu’on suppose même qu’ils sont conscients.
Alors, si l’animal possède la notion du bien et du mal, nous sommes donc loin d’être les seuls à avoir une conscience morale.

Retrouvez dès le 5 octobre toutes ces notions et bien d’autres dans le livre de Frans de Wall, « Sommes-nous trop bêtes pour comprendre l’intelligence des animaux ».
Un livre qui rend moins « bête » et qui rend « humains » les animaux.